Catégories
Non classé

« Responsabilités chrétiennes dans la crise écologique » : la MU était présente au dernier colloque de l’ISEO

Un évènement d’une  portée considérable s’est tenu du 22 février au 24 février 2021 à l’Institut Catholique de Paris avec les trois facultés partenaires, l’Institut catholique de Paris, l’Institut protestant de théologie de Paris, l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge,  réunies au sein de l’Institut Supérieur d’Etudes Oecuméniques (I.S.E.O.) et Eglise verte: le Xème colloque international portant sur « Responsabilités chrétiennes dans la crise écologique ». La Maison d’Unité y était représentée.

Ce fut un grand moment d’intelligence et de fraternité avec:

  • Elena Lasida d’Eglise Verte et son rappel lumineux du «  Bien de communion » du Père Gaston Fessard.
  • Bruno Latour avec son rappel de l’histoire de la cosmologie,
  • Pierre Bourdon et son rappel du chemin parcouru de l’anthropocentrisme vers un cosmos théophanique,
  • Catherine Chalier et son survol biblique des dérives de l’humain envers la nature,
  • Valérie Nicolet et son eco féminisme comme éthique du « care »,
  • Neal Blough avec son éclairage de l’évangélisme américain si différent de celui qui existe en France,
  • Michel Stavrou avec l’enracinement patristique de la cause écologique via les notions du créé et de l’incréé,
  • Patrice Rollin avec le rappel de «la limite qui est au centre » !,
  • Fabien Revol avec son génial tétraèdre de la « maison commune » et le « tout est lié » grâce au quatre  pôles indissociables de la relation: relation à Dieu, aux être humains, à soi, et à la nature,
  • Isabelle Morel avec un aperçu d’une catéchèse oecuménique moins anthropocentrée…

Ce colloque est un fruit de 50 ans d’oecuménisme qui doit nous rendre délibérément optimistes ! Car cela n’aurait pas été possible il y a quelques années. Et il n’est pas sûr que cet évènement aurait pu avoir lieu dans une autre partie du monde avec tant de richesses, d’esprit de dialogue, de bienveillance et de respect mutuel.

La Maison d’Unité ne peut que s’enorgueillir de cet évènement et cela pour plusieurs raisons et notamment : la diversité chrétienne qui fait la richesse du message évangélique est une base fondatrice de la Maison d’Unité. Elle émergeait de toutes les interventions reçues au sein de ce colloque. Bon nombre de conférenciers réservent à la Maison d’Unité leur attachement en participant régulièrement aux formations dispensées hebdomadairement en son sein, et ce depuis de nombreuses années. Enfin « la Création », c’est  aussi l’irruption de l’autre chez chacun d’entre nous. Et cela, les jeunes de la Maison  d’Unité l’expérimente avec bonheur  chaque jour.

La Maison d’Unité comme illustration de tout ce qui s’est dit pendant ces trois jours, se devait donc d’être  le relais de ce partage prophétique.

Rendons grâce.

Bruno Deledalle, président de la Maison d’Unité

https://maisondunite.org